Divers

SEC-o-matic
La conséquence logique des flingues jetables. Il s’agit de distributeurs automatiques qui vendent des ‘systèmes d’autodéfense’. Cela inclus divers polymères, bombes self-défense, tasers, tee-shirts pare balles  (8 PA seulement), plus quelques autres trucs du même genre.

Le bazar se compose d’un terminal de vente, la réserve est située dans un container derrière l’appareil. L’ensemble est construit en panneaux de composite sur un châssis acier (30 PA, 50 PS), les trappes d’accès ont une serrure électronique et mécanique (difficulté 20 chaque). Le caisson est muni d’une résille taser intégrée et d’un aspergeur de gaz, destinés à éviter les manipulations intempestives. Le système utilise le SIN rattaché au compte pour éviter de vendre des armes à un condamné, il pousse même l’obligeance jusqu’à prévenir la police si il identifie une carte volée ou une personne recherchée (il le fait... si il parvient à établir la connexion avec les services concernés - 30% de chances que cela arrive).

Le matériel vendu est de très mauvaise qualité, mais les prix défient toute concurrence. Les distributeurs sont généralement installés dans des endroits publics, mais uniquement dans des zones raisonnablement sûres (gares routières, gares, places publiques etc.)

Can grenade
Pour tous ceux qui doivent entrer dans des endroits surveillés et voudraient bien emmener des grenades. Il s’agit d’une boite de boisson (33 cl), remplie d’explosif liquide. Le retard est activé en ouvrant la canette, il ne reste plus qu’à utiliser normalement (comme une grenade normale, crétin !).

Existe en offensive, fragmentation (un manchon en céramique transparente aux rayons X), à gaz et incendiaire, également en version piégeage avec retardement zéro

« J’me disait aussi qu’elle arrachait la gueule cette bière ! »

L’aspect extérieur de la boite va de la Bud au Perrier, pour adapter aux circonstances. Faite juste gaffe à ne pas les mélanger avec les vraies boites.

Note : le mécanisme de mise à feu est en polymères basse densité, et n’apparaît pas aux rayons X. La boite est traitée après remplissage pour ne pas faire réagir les détecteurs d’explosif. Ces trucs sont totalement illégaux, mais assez répandus.

Le prix est le double d’une grenade normale, disponibilité réduite d’un cran.

« J’adore ces trucs. Ca permet de rentrer des grenades pratiquement n’importe où. Le défaut, c’est que n’importe quel clodo avec son pack de bière peut être un type déguisé prêt à te faire sauter. C’est pour çà que je flingue les clodos qui me regardent trop - Peter ‘Crazy’ Kowalsky, Solo »